• 19, rue Saint Joseph – 68000 Colmar
  • paul.fluckiger@eglises-perspectives.org
  • 06.75.78.68.86

L’art de poser les bonnes questions

Le 26 août 2019 par dans Partage

Un petit livret raconte l’histoire vraie d’une Église qui était en train de mourir. Une petite poignée de personnes se retrouvaient encore, avec une moyenne d’âge assez élevée. L’auteur raconte que les collectes du mois dernier enregistraient en tout et pour tout 90 dollars. Mais cette assemblée était prête à accueillir un pasteur, consciente du défi à relever.

Lors d’une réunion de prière, l’inquiétude gagnait les chrétiens : « Étant si peu nombreux, sommes-nous capables de soutenir un travail d’Église, d’évangélisation et peut-être même un travail d’implantation d’Églises ? ». Voilà ce que racontent les participants de la réunion : « Finalement, il nous semblait que cette question n’était pas la bonne, et qu’il nous fallait plutôt nous demander : ‘Dieu nous a-t-il révélé sa volonté ? Si oui, sommes-nous disposés à croire, à obéir et à faire confiance ?’ ».

Je vous raconterai peut-être la suite du livre une autre fois, mais je retiens déjà aujourd’hui que poser les bonnes questions n’est, certes, pas facile, mais conduit à l’essentiel.

Puis, vient le défi de la foi : l’écoute, l’obéissance et la confiance. Avec cette approche, je relis autrement les récits d’Abraham, de Moïse, de David, de Jonas, de Jésus, des apôtres, de Marie ou d’Ananias (Ac 9). Peut-être avez-vous trouvé « l’intrus » dans cette liste ?

J’ai l’impression que le Seigneur me pose toujours à nouveau cette question : « es-tu prêt à te mettre à mon écoute, à chercher ma volonté, prêt à obéir, avec confiance ? »

Je réfléchis avant de répondre puis je le fais en tremblant : Oui, Seigneur. Quelle joie de connaître et de servir Jésus-Christ !

Paul Fluckiger