EGLISE EVANGELIQUE VISION-FRANCE

5/3/17 : Soyons des porteurs d’espérance

L’article m’apprend l’existence du risque de s’enfermer dans le négativisme :

« En donnant la parole aux gens, c’est souvent le négatif qui va sortir en premier ! Même si on a des idées, on pense d’abord à tout ce qui va empêcher que ça fonctionne. Si on parle de la vie dans tel ou tel domaine, les premières paroles concernent ce qui ne va pas. Certains aussi ont peur de proposer, redoutant qu’à un moment ou l’autre ils soient critiqués ou que ça se retourne contre eux. Pourtant, on a une responsabilité collective de tirer le débat vers le haut. »

Vous savez ce qui m’est arrivé il y a quelques jours ? Je voyageais avec un ami et il m’a posé une question par rapport à la réunion pour laquelle nous étions attendus. Je m’en veux encore aujourd’hui de ce que ma réponse reprenait ce schéma du négativisme, en mettant si peu l’accent sur les résultats positifs et encourageants que j’aurais pu énumérer. A la fin de notre conversation j’étais mal à l’aise et le soir, en rentrant, je voulais apprendre de ce vécu et veiller à ma manière de parler. Etre un porteur d’espérance, c’est peut-être aussi résister à ce risque du négativisme. Il y a cette attente constante du « peut mieux faire », ce qui crée de l’insatisfaction chronique et qui fait que tant de personnes ont si peu d’estime de soi et de confiance en soi.

Alors, peut-être dans ma façon de voir le monde et la vie, je pourrais apprendre de Jérémie. Quand Dieu l’appelle, le prophète regarde à tout ce qu’il n’est pas et tout ce qu’il ne sait pas faire. L’Eternel lui dit alors : t’inquiète, ne dis pas je suis trop jeune. Je suis moi-même avec toi, on y arrivera, ensemble. Si Dieu croit en nous, peut-être pourrions-nous aussi prendre le risque de la CONFIANCE EN DIEU ?

Paul Fluckiger

8/2/2017 : Le protestantisme évangélique en 2017

Depuis 1970, plus de 1750 eglises locales supplémentaires ont été implantées en France. Actuellement, leur nombre s'élève à 2 521 dont 2 263 en métropole.

Cette nouvelle étude du Cnef (Conseil national des évangéliques de France) fait le point de la situation actuelle, en mettant en évidence la densification considérable de l'implantation protestante évangélique.

Ce document intéressant est disponible ici. Bonne lecture !

18/1/2017: Merci pour la Bible !

En 1517, Martin Luther publiait les 95 thèses sur la porte de l’église de Wittemberg : un tournant majeur de l’histoire, le lancement de la Réforme protestante.

La Bible est l’outil par excellence que Dieu utilise pour transformer des vies.

Le Cnef (le Conseil national des évangéliques de France) propose aux communautés protestantes évangéliques de fêter ces 500 ans de renouveau spirituel en faisant mieux connaître partout en France la Bible et son message. Nous disons à Dieu : Merci pour la Bible !

Le site “Merci pour la Bible” est une plateforme de partage d’outils qui promeut la Bible. Vous trouverez des ressources que vous pouvez utiliser chez vous dans vos communautés : des expositions, des livres, des kits de conférences, des spectacles, des formations, des manuels pour animations,…

N'hésitez pas à faire un tour sur le site :

20/11/2016 : Le mot du Pasteur

« C’est le ciel qui vous envoie ! »

Etant présent au moment opportun pour prêter main forte après une panne ou pour aider un touriste égaré dans le vacarme du marché de Noël, on m’a déjà remercié en disant : c’est le ciel qui vous envoie. J’ai pu apporter une aide inattendue ou même inespérée, mais ô combien précieuse pour sauver une situation qui semblait perdue.

Avec la venue de Jésus-Christ, cette expression prend une autre dimension. Elle exprime non seulement la surprise, la reconnaissance ou le soulagement, mais bien une vérité biblique qui a changé le monde.

Noël : Jésus est venu dans ce monde, non seulement comme un ange arrivant au bon moment au bon endroit pour secourir. Il nous est envoyé du ciel :

« Un Sauveur vous est né aujourd'hui dans la ville de David ; c'est lui le Messie, le Seigneur. Et voici à quoi vous le reconnaîtrez : vous trouverez un nouveau-né dans ses langes et couché dans une mangeoire. Et tout à coup apparut, aux côtés de l'ange, une multitude d'anges de l'armée céleste qui chantaient les louanges de Dieu : Gloire à Dieu au plus haut des cieux ! Et paix sur la terre aux hommes qu'il aime. »

La période de Noël nous permettra de nous en rappeler. Mais peut-être pourrions-nous faire nôtre les paroles de Jésus dans l’évangile de Jean, afin d’être témoin de l’amour de Dieu dans nos maisons et villes ?

Que la paix soit avec vous ! Tout comme le Père m'a envoyé, moi aussi je vous envoie.
Alors, courage et soyons des envoyés du ciel pour apporter la joie du premier Noël. Notre monde en a tellement besoin.

Paul Fluckiger

22/10/2016 : Dieu ou les dieux ?

"En fait, le langage biblique concernant les dieux n’est pas dépassé. L’être humain moderne ne s’est pas vraiment débarrassé des dieux. "Ils" vivent toujours. Bien sûr, on ne les appelle pas "dieux". Et peut-être ont-ils encore davantage de puissance ainsi.

Nous sommes confrontés tous les jours à des choix. Beaucoup de choses sollicitent notre attention. Beaucoup de choses exigent de leur accorder la priorité : le travail, la famille, les loisirs, la nation. Comment choisir ? Chaque chose a sa place dans notre vie, dans le monde. Cependant, les choses sont des choses, elles ont leur utilité, elles ont été créées par Dieu. Mais ce ne sont que des choses. Les choses posent problème lorsqu’elles deviennent davantage que des choses ; lorsqu’elles nous dominent, nous déterminent, lorsque nous vivons pour elles. A ce moment-là, les choses (le moi, l’argent, la sexualité, le pouvoir) commencent a exercer un pouvoir spirituel négatif dans notre vie. Elles deviennent des dieux et nous ferons n’importe quoi pour elles.

Dieu est Dieu. Les choses sont des choses : sinon, elles deviennent des dieux. Cette distinction fondamentale entre Créateur et domaine crée doit orienter nos choix. Je suis appelé à vivre pour Dieu : non pour moi-même, non pour mes hormones ou mes passions, non pour l’argent, non pour le travail, non pour la patrie. Quand je vis pour Dieu, quand nous vivons pour Dieu, ces choses trouvent leur place, leur véritable place.

Ecoute Israél ! Le Seigneur notre Dieu est le Seigneur un. Tu aimeras le Seigneur ton Dieu de tout ton coeur, de tout ton être, de toute ta force. (Dt 6.4)

Finalement, la question n’est pas de savoir si je suis croyant — oui ou non.

Elle est de savoir en quel dieu je crois, de savoir pourquoi je vis, pour qui je vis. Les dieux nous demandent des sacrifices, les dieux nous demandent des boucs émissaires. Le Dieu créateur est venu sur la terre, s’est donné lui-méme, est devenu bouc émissaire pour que nous ne soyons plus obligés de faire des sacrifices aux faux dieux.

Dieu ou les dieux. A nous de choisir. Voila l’aventure de la vie."

Neal Blough - extrait de "Dieu. Simplement ..."

Pour compléter, relisons encore dans Josué 24:15 : S'il vous déplaît de servir l'Eternel, alors choisissez aujourd'hui à quels dieux vous voulez rendre un culte [...]; quant à moi et ma famille nous adorerons l'Eternel.

Retenons ce verset qui nous oriente dans notre foi sur le chemin à suivre pour notre vie !

6/10/2016 : écoutez notre chant du mois !

Le groupe Exo est né en 1989 de la rencontre de Chris et Laura Christensen et de Thierry Ostrini. Il s'est donné pour mission d'évangéliser les pays francophones, notamment par la musique. Le groupe Exo (« hors de », en grec) signifie par son nom que sa mission s'étend « en dehors des quatre murs de l'église », pour « amener les gens dans la présence de Dieu ». Les chants composés par Exo sont aujourd'hui chantés dans de très nombreuses églises francophones.

La composition d'Exo "Je suivrai mon Seigneur et mon Maître" a particulièrement attiré notre attention et nous l'avons choisi comme notre "chant du mois". Voici un lien pour l'écouter :

Je suivrai mon Seigneur et mon Maître

méditons les paroles :

"Je suivrai mon Seigneur et mon Maître sans jamais m'éloigner de ses pas

Sans que rien ici-bas ne m’arrête et sans rien que le chant de sa voix

Je vivrai de bonheur et de grâce de l'amour que son coeur m'a donné

Et que rien ici-bas ne l’efface c'est le voeu de mon âme assoiffée

Un seul instant auprès de toi vaut bien les heures et la route

Tout, pour autant que ce soit toi qui m’accompagne au parvis de ta joie"

31/8/2016 : un chanteur à texte à découvrir !

Manu Richerd interprète avec sensibilité sa foi en Christ et conduit l’auditeur dans une réflexion intérieure pour découvrir les pas du Christ dans la vie de tous les jours. Ses textes nous touchent et nous font réfléchir :

Voyageur

Colorer le monde

15/8/2016 : Bientôt la fête de l’Evangile !

Fermez les yeux et imaginez-vous la scène : un culte avec 4000, 5000 ou même 6000 personnes, un programme spécial où 200 enfants s’éclatent, une grande chorale, des musiciens de talent et une retransmission directe par internet. Vous y êtes ?

Maintenant, ouvrez les yeux ! Bienvenue au Parc Expo de Colmar !

Oui, la Fête de l’Evangile aura lieu le dimanche 25 septembre. Les Eglises Protestantes Evangéliques de tout le département du Haut-Rhin invitent à une journée de célébration pour proclamer et vivre l’Evangile de Jésus- Christ. Chanter, prier et nous mettre à l’écoute de la Parole de Dieu, avec des personnes connues et surtout avec celles qui noussont inconnues, mais peu importe, est-ce que nous ne sommes pas tous frères et soeurs en Jésus-Christ ? Une occasion extraordinaire pour vivre ce que l’épître aux Ephésiens atteste :

« Il y a un seul corps et un seul Esprit ; de même, Dieu vous a appelés à une seule espérance lorsqu'il vous a fait venir à lui. Il y a un seul Seigneur, une seule foi, un seul baptême, un seul Dieu et Père de tous qui règne sur tous, qui agit par tous et qui est en tous ».
Ce sera la fête !

24/4/16 : Je chanterai Gloire à l'Eternel

Il est des moments dans la vie chrétienne où l'on a l'impression que l'on va défaillir. Un peu comme si on allait perdre connaissance, on se sent si fragile... C'est absolument inconfortable et peu rassurant. Dans ces moments difficiles, rappelons nous que Notre Seigneur ne nous demandera jamais l'impossible. Il nous connaît personnellement et Il nous aime. Il est venu pour guérir les blessures émotionnelles de notre passé, pour que nous puissions aller de l'avant . C'est écrit dans Sa Parole en Luc 4:18 :

"L’Esprit du Seigneur repose sur moi. Il m’a choisi et consacré par son onction pour apporter la Bonne Nouvelle aux malheureux. Il m’a envoyé pour annoncer aux captifs qu’ils peuvent être libérés, et aux aveugles qu’ils verront de nouveau ; pour apporter la délivrance à ceux qui sont écrasés sous le poids de leurs fardeaux "
Alors nous pouvons chanter ce magnifique chant de Matt Marvane :
"Même si je suis fragile, même si je c'est difficile, je chanterai Gloire à l'Eternel !"

Ecouter sur YouTube... en méditant les paroles !

10/4/2016 : souvenirs du Petit-déjeuner femmes 2015

Le Thème "Peut-on vraiment tout pardonnner ?" a été présenté par Karina Wendling. Karina est conseillère en relation d'aide depuis 2011, et Conseillère Conjugal et Familiale depuis 2013. Elle a été formée au conseil conjugal et familial au sein du CLER Amour et Famille (formation agréée par l'Etat). Elle a aussi suivi une formation à la relation d'aide conjugale auprès de l'Association LISA (Accréditée par l'Association des Conseillers Chrétiens et membre du Resam).

Voici un lien vers le site Web de son Association "L'ENVOL"

Ci-dessous l'enregistrement issu de ce Petit Dejeuner Femmes :

(attendre un peu pour le téléchargement ...)

28/02/2016 : "Ma réponse aux 10 commandements"

Voici un beau texte, de Evelyne Frère Datcharry, qui sonne comme une réponse aux 10 commandements (exprimés dans Exode 20:1-17) :

Tu es l'Eternel, mon Dieu, qui m'a délivré de l'esclavage du péché

Parce que tu es mon Dieu …je ne veux pas d'autres dieux que toi. je ne veux pas mettre sur le trône de ma vie l'argent, la consommation, les nouvelles technologies, le succès, le travail, ma personne…

Parce tu es mon Dieu… je ne veux pas te réduire à ma représentation, et comme toi tu n'enfermes pas l'homme, je ne veux ni m'enfermer, ni enfermer mon prochain dans une définition figée.

Parce tu es mon Dieu… je ne veux pas utiliser ton nom pour me déresponsabiliser de mes actes, pour amener l'autre à faire ce que je veux, pour le culpabiliser ou l'utiliser. Je veux utiliser ton nom pour bénir, pour construire et donner de l'espérance

Parce tu es mon Dieu… je veux arrêter d'être esclave du temps, de m'étourdir dans les activités, de fuir dans mon travail, dans mes loisirs, dans le sport, sur internet ou devant la TV. Je veux apprendre à m'arrêter, à t'offrir mon temps, à faire silence en ta présence, à t'écouter, à te laisser être Dieu…

Parce tu es mon Dieu…je veux accueillir que je suis issu d'autres que moi, que mes parents sont mes parents, je veux leur rendre ce que je leur dois, et me dégager de ce qui leur revient, je veux les respecter.

Parce tu es mon Dieu
…je veux respecter la vie, la mienne comme celles des autres. Je veux protéger ce qui est vivant en moi. Je veux apprendre à vivre la bienveillance envers moi-même et envers autrui.

Parce tu es mon Dieu
… je veux respecter le mariage, le mien et celui des autres, et par ta grâce marcher dans la fidélité à mon conjoint et à l'engagement que j'ai pris envers lui.

Parce tu es mon Dieu… je veux respecter la propriété d'autrui mais aussi sa personne, sa liberté. Je veux également respecter les biens de la communauté et en prendre soin comme je le ferai envers mes propres biens.

Parce tu es mon Dieu… je veux marcher dans la vérité, la vérité sur moi-même, et sur autrui, je veux que mes paroles soient des paroles bienveillantes, paroles de bénédiction.

Parce tu es mon Dieu…je veux vivre dans la reconnaissance de ce que je suis et de ce que j'ai, avec le désir renouvelé de me laisser transformer par toi afin que je reflète ton image.

Et pour vivre tous ces 'je veux', j'ai immensément besoin de ta grâce!

En partenariat avec : www.famillejetaime.com

31/1/2016 : Le mot du pasteur : être visible !

Le vélo est mon moyen de déplacement préféré en ville. Je fais de nombreuses visites sans craindre les -10° en hiver, ni les 40° en été ou la pluie ou la neige. Ces jours-ci, où il fait encore sombre à 8h00 et où le jour décline vers 16h30, je fais tout pour être visible et repérable sur la route : gilet fluorescent et lumières clignotantes font partie de mon équipement. J’ai pris cette décision : être visible, non pas pour me faire remarquer, mais pour me protéger. Ceci m’amène à réfléchir quant à la visibilité de notre Eglise. Je ne pense pas à la visibilité d’un bâtiment, mais aux chrétiens qui osent croire et espérer ouvertement et publiquement. Il est régulièrement question du droit de cité de la religion, affirmant qu’elle doit disparaître de tout espace public par respect de la laïcité. Ne nous laissons ni impressionner ni intimider car tant d’idéologies proclament haut et fort leur credo. Et nous, les chrétiens, nous serions absents, muets et invisible ? Jésus veut nous encourager par ces paroles de l’évangile de Matthieu :

« Vous êtes la lumière du monde. Une ville située sur une montagne ne peut pas être cachée, et on n'allume pas non plus une lampe pour la mettre sous un seau, mais on la met sur son support et elle éclaire tous ceux qui sont dans la maison. Que, de la même manière, votre lumière brille devant les hommes afin qu'ils voient votre belle manière d’agir et qu’ainsi ils célèbrent la gloire de votre Père céleste ».
Soyez courageux, audacieux et confiants. Soyez des témoins visibles de la grâce de Dieu.

Paul Fluckiger, Pasteur

12/1/2016 : Accueil d'une famille de réfugiés syriens

C'est avec beaucoup de joie que notre église accueille dans son appartement une famille syrienne grande de 5 enfants. Ceci avec l'aide de ACCES (Association chrétienne de coordination, d'entraide et de solidarité)

10/1/2016 : Mise en ligne de notre projet d'église

Pour élaborer notre projet, nous avons mis en place plusieurs groupes (dits "groupes labo") pour réfléchir sur les différentes thématiques. Suite à plusieurs rencontres, de très nombreuses idées et projets ont émergés. Le plus dur a été de faire la synthèse de tout cela pour construire LE projet. C'est désormais chose faite !

...on vous laisse découvrir ici notre Projet d'Eglise !

1/1/2016 : Nos Voeux pour 2016

Alors que nous glissons dans l’année nouvelle, souhaitons à toi, ami lecteur, une année 2016 bénie.

2015 nous quitte, avec ses souvenirs heureux et ses peines, dont les lots semblent inégalement répartis entre les continents et les peuples, les régions et les métropoles, entre les uns et les autres qui, avec nous, vivent dans les villes, les communes et les quartiers, s’occupent et travaillent, s’aiment et se séparent, naissent et meurent

Au quotidien, nous côtoyons nos semblables, dans leurs joies et peines, souvent en rupture, en rejet, en difficulté matérielle, affective, malades ou en fragilité de vie, parfois en révolte contre les violences de leur destin. Avec eux et réciproquement, nous faisons un bout du voyage.

C’est le propre d’une bergerie que de mettre à l’abri les brebis pendant la nuit, au plus fort de la tempête, ou lorsque l’hiver, souffle la brise. Tel un îlot de sérénité, l’église est cet abri, cette ouate laineuse qui atténue les violences de la vie quotidienne. Ainsi l’église propose de recueillir et d’offrir quelque remède ou repère, permettant d’affronter les frimas de la vie.

« Car j'ai souffert de la faim, et vous m'avez donné à manger. J'ai eu soif, et vous m'avez donné à boire. J'étais un étranger, et vous m'avez accueilli chez vous. J'étais nu, et vous m'avez donné des vêtements. J'étais malade, et vous m'avez soigné. J'étais en prison, et vous êtes venus à moi. Vraiment, je vous l'assure : chaque fois que vous avez fait cela au moindre de mes frères que voici, c'est à moi-même que vous l'avez fait. » disait le Maître.* Matthieu 25 : 35 à 40

Etre là, en soutien, au service, à l’écoute. Etre là, lorsque le Maître en a besoin, sans que nous le sachions, ni le reconnaissions, à notre insu. Merci pour eux, les orphelins, les malades, les personnes en solitude, en rupture, en exil, en errance que nous rencontrons sur nos chemins. Que l’année nouvelle nous trouve aux petits soins de nos prochains. C’est dans ce service-là, et dans les toutes petites choses que nous propose la vie, que nous servirons Celui qui connaît nos motivations profondes.

Que votre année 2016 soit belle, sereine et heureuse.

Pour l’Eglise, Ergé

25/11/2015 : La France est blessée ...

Une fois de plus, la France est blessée, des attentats coordonnés, destinés non seulement à tuer, mais aussi à semer la terreur, à détruire notre volonté de vivre ensemble, à augmenter la distance d’avec cet Orient de plus en plus étranger.

Le sang appelle le sang et la haine alimente la haine.

L’Evangile propose d’autres valeurs, qui sont à contre sens de nos premiers élans. Ces valeurs sont à l’inverse de nos penchants naturels. La dette devient don, et la vengeance, pardon. La haine se sublime en amour du prochain, et la fermeté en compassion.

Oui, ces valeurs sont des propositions qui éclairent le contexte obscurci de ces derniers jours. Ces valeurs ne sont ni évidentes, ni lâches. Elles exigent leur dose de courage et d’abnégation.

Solidaires et unis, soyons des faiseurs de lumière dans les obscurités du moment.

Pour l’Eglise, Ergé

18/10/2015 : Et si on lisait..."Sans audace, pas de couronne" ou comment terrasser les géants d’aujourd’hui ?

Vous faites face à un ennemi lourdement armé, deux fois plus grand que vous ; et ce colosse menaçant vous toise comme s’il pouvait vous écraser en un clin d’oeil. Vous hésitez ? Pas David. Il est venu, il a vu, il a vaincu. Pour la gloire de Dieu. Comme lui, nous sommes appelés à combattre des géants. À bannir le mot « impossible » de notre vocabulaire ! Il n’y a pas de difficultés infranchissables, ni de souffrances insurmontables. Il n’est pas question de se relâcher ! Gardons les yeux fixés sur Dieu, et faisons face à l’épreuve avec courage ! Dans un style clair et percutant, Frère André apporte un éclairage contemporain à l’histoire de David et Goliath : comment devenir champion de Dieu en 38 courts chapitres, qui font écho à des situations concrètes de la vie chrétienne. Né en 1928, Ann Van Der Bijl, plus connu sous le nom de Frère André, est le fondateur de Portes Ouvertes. Ce missionnaire néerlandais est passionnément engagé auprès des chrétiens persécutés, en particulier dans les pays communistes et le monde musulman. Il est l’auteur de plus d’une vingtaine de livres, dont « Le contrebandier », bestseller traduit en 30 langues. "Sans audace, pas de couronne" est paru en 2013 aux Pays-Bas et en 2014 pour l’édition française. ... faites un tour à la librairie chrétienne Certitude !

12/9/15 : merci Seigneur !

Lors de notre soirée de reconnaissance de samedi, intitulée "ca me dit de dire merci !", nous avons eu la joie de recevoir un magnifique poème de notre soeur Isabelle Haessig. Le voici :

Merci Seigneur

Car tout au long de ces nuits

D’angoisses et d’insomnies

Tu es avec moi

Merci Seigneur

Car tout au long de ces heures

De souffrances et de douleurs

Tu ne m’abandonnes pas

 

Merci Seigneur

Car tout au long de ces moments

De solitude et de tourments

Tu m’entoures de ta main

Merci Seigneur

Car tout au long de ces passages

De détresse et de naufrage

Tu me garantis ton soutien

 

Merci Seigneur

Car lorsque je n’en peux plus

Qu’au fond de moi je suis abattue

Tu me donnes ta force, tu me renouvelles

Merci Seigneur

Car lorsque mon avenir s’obscurcit

Par les doutes, les pleurs et les cris

Tu me combles de ton amour éternel

 

Merci Seigneur

Car lorsque je perds mes repères

Que tout n’est que guerre et désert

Tu me conduis de ta douce voix

Merci Seigneur

Car lorsque tout le monde m’abandonne

Que le désespoir en moi résonne

Tu ne m’oublies pas 

 

Merci Seigneur

Car lorsque ma vie est menacée

Par les tempêtes et les dangers

Tu m’assures de ta protection

Merci Seigneur

Car lorsque mon cœur est blessé

Par les attaques, par le rejet

Tu veilles à ma guérison

 

Merci Seigneur

Car lorsque l’obscurité m’environne

Que la peur m’emprisonne

Tu m’apportes la délivrance

Merci Seigneur

Car au fil de chaque jour

Tu m’enveloppes de ton amour

Tu me combles de ta bienveillance

 

Merci Seigneur

Car lorsque le ciel s’assombrit

Que l’orage déchire ma vie

Tu m’apportes ta lumière, ta paix

Merci Seigneur

Car lorsque les vents se déchainent

Que la terreur me malmène

Tu es mon refuge, ma sécurité

 

Merci Seigneur

Car en tout temps

Tu me rassures pas ta présence

Tu me sauves de mon errance

Tu me secours par ta toute puissance

Tu me remplis de ton espérance

Tu me témoignes de ton affection

Tu me guéris de mes dépressions

Tu m’entoures de ta compassion 

 

Tu réponds à tous mes besoins

Tu m’accompagnes de ta main

Tu m’emmènes sur ton sûr chemin

Auprès de toi, je ne crains rien

Avec toi, je suis si bien

 

30/08/2015 : Qu'est ce qui nous anime ?

Dans tout ce que nous faisons, nous croyons que Dieu a créé le monde, qu’Il est à l’origine de toute chose, qu’Il nous a créé, et qu’il est possible de le rencontrer et de le connaître dans une relation de confiance et de foi.

En la personne de Jésus-Christ nous découvrons l’amour de Dieu pour tous les hommes. L’histoire de Jésus transforme nos vies, parce qu’elle est vraie !

Nous croyons que pour vivre cette relation avec Dieu, nous avons besoin les uns des autres. Nous croyons que l’Eglise est appelée à être un lieu d’espoir, de vérité et de miséricorde. Un lieu de vie, d’écoute et de solidarité.

Nous souhaitons une église en marche, centrée sur Dieu, tournée vers l’avenir !

En tant qu’Eglise, nous souhaitons refléter Son Amour à nos contemporains et œuvrer pour que chacun et chacune puisse avoir une relation vivante et grandissante avec le Créateur.

C’est ce qui nous anime pour que notre monde change – à commencer par nous-mêmes – transformé par l’œuvre et l’amour de Dieu en Jésus-Christ.

25/6/15 : L’exposition « Eglise de témoins »

L’exposition « Eglise de témoins » vous est présentée par l’Eglise protestante unie de France. Elle consiste en 12 photographies en couleur qui présentent des situations de la vie des croyants, dans lesquelles s’exprime quelque chose de leur foi et de leur engagement chrétiens. Certaines situations sont incongrues, voire invraisemblables, afin de focaliser l’attention du visiteur non pas sur la situation elle-même mais sur la Parole qu’elle porte et d’inviter chacun à aller plus loin dans son propre témoignage. Cela nous amène à réfléchir !

voir le site ...

1/6/15 : A la recherche d'un nouveau nom pour notre église !

Le nom "Chrischona" de notre Eglise lui vient du Centre de formation théologique à Bettingen (près de Bâle/Suisse), fondé en 1840 par le pasteur Frédéric Spittler. Néanmoins, de plus en plus de personnes nous rendent attentif au fait que ce nom peut avoir une certaine consonance sectaire dans notre société francaise. En étudiant l'histoire de notre église, nous nous sommes rendus compte qu'elle a déjà changé de nom plusieurs fois. Et nous ne voulons pas que ce nom puisse être une barrière à l'entrée de notre eglise. C'est pourquoi, nous étudions actuellement l'opportunité d'en changer !

Bref, si vous avez des idées , contactez nous !

8/3/2015: Un moment historique pour Chrischona International

A l'occasion de ses 175 ans, Chrischona International a organisé un culte "anniversaire". Il a été retransmis dans 93 assemblées.

Ci-dessous, vous trouverez un lien vers la vidéo en version francaise.

Attention : la vidéo avec les images commence à partir de la minutes 5:15 avec un magnifique chant Gospel : I have decided to follow Jesus !

voir ce culte ...

 

 

31/1/15 : Enregistrements Petit Dejeuner Femmes

Ci-dessous 2 enregistrements issus du récent Petit Dejeuner Femmes :

(attendre un peu pour le téléchargement ...)

- le premier enregistrement concerne les échanges que nous avons eu avec Bettina Prigent. Bettina est mariée et mère de 3 enfants. Elle est chanteuse du groupe Antidot. Ensemble avec son mari ils sont équipiers missionnaires à Jeunesse pour Christ. Missionnaire par la musique, ils témoignent et encouragent par la musique. Ils composent des chants et parfois enseignent.

 

 

- le second enregistrement concerne le témoignage de Martine Bossert.

vous trouverez d'autres partages de Martine sur TopChrétien ...

 

28/10/14 : histoire d'une conversion !

Dans son livre "rien qu'un pas vers l'autre", Bill Hybels raconte sa conversion :

J'ai rencontré Christ un soir, de retour de la cantine... j'ai été envahi par la force d'un seul verset des Ecritures que, encore enfant, j'avais appris par coeur : "Il nous a sauvés. Et il ne l'a pas fait à cause des actes de justice que nous aurions pu accomplir, mais conformément à sa compassion" (Tite 3.5)... Comment croire que Dieu m'aimait suffisamment pour avoir prévu le moyen me sauver ?

Pour la première fois de ma courte vie, j'ai affronté de front le doute le plus tenace qui s'accrochait à moi. Comment pouvais-je me leurrer au point de croire que j'avais assez d'importance aux yeux de Dieu pour qu'il m'offre son Salut en cadeau, gratuitement ?

Jusque là, ma vie se résumait en 2 mots : "gagne-la". Mon père m'avait inculqué les valeurs de l'éthique du travail, et je sombrais chaque jour un peu plus sous leur emprise, parce qu'il me repétait comme un mantra "Tu devras mériter chaque centime que tu dépenseras. devenir membre de l'équipe de basket-ball, ça se mérite. Les bonnes notes, on les obtient à force de travail.Tout se gagne. Rien n'est jamais gratuit!"

Je me souviens m'être dit : "j'ai passé toute ma vie à m'efforcer de faire bonne figure devant Dieu. J'ai essayé de toutes mes forces de lui présenter mes bonnes actions, ma propre justice, mon travail acharné, mes efforts". Malgré tout, je restais prisonnier de mon scepticisme "je n'en ferai jamais assez". Je doutais sincèrement pouvoir un jour satisfaire les exigences de Dieu afin qu'il me trouve digne de lui.

Ce soir-là, sur cette montagne de l'est du Wisconsin, le Saint-Esprit m'a donné la capacité de comprendre Tite 3.5 et il m'a été donné de faire une rencontre authentique avec Jésus-Christ.

 

 

 

 

6/7/14 : Un Mot du Pasteur

 

 

30/6/14 Prions pour les musulmans !

Quelque soit sa race ou son origine, la Bonne Nouvelle s’adresse à chaque individu.

Ici, on ne parle pas de religion, mais de relations avec un Dieu personnel. Les chrétiens désirent simplement partager ce message avec tous ceux qui ne le connaissent pas.

C’est l’amour et le respect qui dictent cette action.

Sachant que le jeûne du Ramadan est un moment particulier pour les musulmans, cette période de 30 jours a été choisie par des chrétiens pour intensifier des moments de prières. Se souvenir et les aimer en priant pour eux particulièrement durant 30 jours

 

14/6/14 : Parlons de la grÂce

Religion ou Evangile ?

Galates 5 verset 4 à 5a : "Mais si c'est à la loi que vous demandez de vous conduire à la vraie vie, vous n'avez plus rien de commun avec le Christ. Si vous voulez gagner l'approbation divine et être déclarés juste par vos efforts et vos oeuvres, vous vous coupez de la communion avec le Christ, vous quittez le domaine de la grâce de Dieu. Pour nous, fortifiés par l'Esprit, c'est par la foi que nous espérons être déclarés justes... " (traduction parole vivante)

Ephésiens 2 v8-9a "Oui, Sa grâce seule est source de votre salut, et cette grâce, vous l'avez saisie par la foi. Rien ne vient de vous. Tout est cadeau de DIeu. Ce n'est pas en accomplissant les commandements que vous l'avez acquise."

Autre passage intéressant : Colossiens 3:5-17. Tullian Tchividjian explique, dans son livre " jesus+rien= tout" p178-179 , "...je croyais autrefois que lorsque l'apôtre Paul nous disait de mettre en oeuvre notre salut, il nous disait d'obtenir ce que nous possédons pas encore - plus de patience, de puissance, de joie, d'amour et ainsi de suite. Mais après avoir la Bible plus attentivement, je comprends maintenant que nous ne croissons pas comme chrétiens en travaillant fort pour obtenir ce que nous ne possédons pas. Nous croissons plutôt en demeurant constamment conscient de tout ce que nous possédons déjà. Croire constamment à l'Evangile de la grâce de Dieu, à cette justification qu'il nous offre gratuitement - et nous reposer dans son verdict - voilà le travail ardu auquel il nous appelle. Voici comment je le comprends : le travail ardu de la croissance chrétienne consiste avant tout à vivre dans l'assurance de l'amour inconditionnel de Dieu pour nous. La sanctification est le travail ardu d'abandonner tous nos efforts à nous justifier nous -même.... Dieu nous santifie en se dressant constamment contre notre manque de foi - notre refus égocentrique de croire qu'en Christ nous jouissons de l'approbation complète et finale de Dieu .

> pour approfondir le site ConnaitreDieu.com

 

23/3/14 : Battements de coeur

Quelques points qui nous ont marqués ....

 

23/2/14 : This is Discipling

Il ne s'agit pas uniquement de Dieu et moi mais aussi Dieu pour les autres à travers moi ! Comment faire des disciples ? une video intéressante :

cliquer ici pour voir cette vidéo

 

2/2/14 : Une réflexion sur le sens de l'église locale

Alors que nous sommes en cours de redéfinition de notre projet d'église, nous réfléchissons à l'excellent message de Bill Hybels affirmant que l'église locale est l'espoir du monde !

cliquer ici pour voir ce message

 

31/12/13 : un peu de musique

Le groupe HÉRITAGE est le fruit d’une vision commune entre un chanteur et un musicien qui s’unissent pour offrir quelques uns des plus beaux cantiques et hymnes des derniers siècles. Ci-dessous un extrait :